Avec cette recherche artistique, intitulée Frayeur, j’interroge sur ce qui émerge de nous ! En ce sens, je souligne, que nous ne contrôlons pas la façon dont notre corps réagit. Et notamment, la peau est un vecteur d’évacuation de stress, de problèmes digestifs, de sentiments inexprimés, d’excès alimentaires, etc. Ou bien parfois, elle réagit à une agression externe, comme le froid ou la chaleur, etc.

Que dévoile notre peau, que nous souhaiterions cacher ?
Lors de la première publication des images sur les réseaux sociaux, les réactions ont été variées. Certaines personnes s’insurgent sur cette dégradation de l’image. D’autres trouvent cela inquiétant et même effrayant. Exceptionnellement, cette série de portraits n’embellit pas le modèle. En effet, là n’est pas le sujet !
Il est vrai que, sans explication, cette recherche artistique nomée “Frayeur” risque d’être incomprise. Parfois, il est tout de même intéressant, de ne pas connaitre le “thème” avant de découvrir une série. Cela procure des interprétations différentes. Et c’est en cela que la photo est intéressante. Chacun, y voit des choses différentes, selon sa propre histoire.
J’agis fréquemment de la sorte en découvrant pour la première une exposition. Je pars, vierge de toute idée préconçue. Suite à quoi, je lis le texte explicatif. Bien souvent, je m’aperçois que l’interprétation souhaitée n’est pas si intuitive.

Pour conclure, est-ce pour cela qu’on qualifie le travail artistique de travail personnel ? Parce que bien souvent, la signification visée est très personnelle.

Par ailleurs, découvrez des sujets sublimés, sur mon Instagram.


Un projet, des questions ?
Je serai ravi de vous conseiller et de vous accompagner tout au long de votre projet.

Fermer